jeudi 22 janvier 2015

Crowdconsulting vers l'intelligence collective ?

Si le terme crowdfunding est bien connu des dictionnaires anglais/français (financement participatif), celui de crowdconsulting ne l'est pas encore.

Le crowdconsulting, (ou crowd-consulting), ou "conseil participatif", pourrait se définir comme la participation d'un réseau d'experts réunis au sein d'une communauté sur une plate-forme Internet pour répondre à une question donnée sur un sujet précis d'un domaine particulier.

La communauté la plus connue à ce jour est Wikistrat faisant appel à 1 300 contributeurs sur des questions géopolitiques, qui ont notamment prévu l'évolution du conflit en Ukraine, qu'aucune agence dans la monde n'avait anticipé aussi près de ce qui s'est finalement passé.

Est-il possible de transposer ce principe à toutes les activités de conseils ? Probablement en grande partie.

Mais quel différence y-a-t-il avec un cabinet de conseil ?

A mon sens il y en a au moins trois:
  1. Les échanges se font quasi exclusivement sur Internet pour le crowdconsulting, c'est-à-dire, qualification, contractualisation, questions posées, échanges, réponses apportées. A l'opposé, le cabinet de conseil fait intervenir ses consultants sur le site du client
  2. Dans le cas du crowdconsulting, il y a systématiquement participation de nombreux "consultants" qui échangent avec le client, débriefent entre eux, puis fournissent ensemble le conseil au client. Ce n'est pas le mode de fonctionnement d'un cabinet qui est organisé de façon pyramidale, et qui va chercher d'abord le spécialiste du sujet.
  3. Enfin le conseil en crowdconsulting, de part son mode de fonctionnement, semble être essentiellement facturé au forfait, contrairement au cabinet qui facture le plus souvent au temps passé.
Nous pourrions finalement dire que le crowdconsulting c'est fournir du conseil élaboré de façon participative.

Rien n'empêche à priori les cabinets de passer en mode crowdconsulting, sauf pour l'instant leur culture et leur mode de management, mais comme l'ensemble des entreprises à travers le monde, eux aussi commencent leur transformation numérique.

Quelques sites connus:
  • Wikistrat (création en 2009): réseaux social d'origine australienne composé de 1 300 contributeurs sélectionnés parmi des experts reconnus, des universitaires, des généraux à la retraite, des consultants...conseil en géopolitique
  • IdeXla (création en 2011): moteurs de recherche pour rendre accessible aux directeurs d'innovation et aux responsables R & D l'essentiel des connaissances et recherches scientifiques dans le monde
  • Experts Council (création en 2013): d'origine française, conseils pour dirigeants par secteur et fonction d'entreprise.
  • YouMeO (création en 2014): d'origine française, spécialisé sur les sujets de transformation numérique et développement des affaires
  • LaCuisine.co: Une plateforme très récente (août 2014), dans un genre très différent, plus co-création que crowdconsulting, mais l'idée de base est la même, "une communauté qui co-construit du projet en CrowdConsulting" écrit son fondateur Michael Fozeu
Articles récents:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire